Préventica International Préventica Casablanca Préventica Casablanca

Congrès/Salon International pour la maîtrise globale des risques

INDUSTRIE DU MAROC

Actualités Salon

IMANOR : De nouveaux chantiers pour promouvoir la sécurité auprès des TPE

IMANOR : De nouveaux chantiers pour promouvoir la sécurité auprès des TPE

L’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) a publié récemment une norme marocaine sur le management QSE adapté aux TPEs (NM 00.5.810), élaborée dans le cadre du système national de normalisation, à la demande de grands Donneurs d’Ordres souhaitant que leurs fournisseurs TPE/PME soient plus performants en termes de mangement, et veillant à les accompagner dans des démarches de management pertinentes et accessibles.

En effet, les normes internationales sur ce sujet ne sont pas généralement accessibles aux TPEs. C’est pourquoi de telles initiatives d’élaboration de référentiels simplifiés existent dans tous les pays. D’ailleurs, en l’absence de référentiels normatifs marocains spécifiques aux TPEs, certains donneurs d’ordres marocains imposent à leurs fournisseurs TPEs d’autres référentiels conçues pour cette catégorie d’entreprises mais qui ne reflètent pas pour autant le contexte de la TPE marocaine.

La norme en question ayant associé diverses parties prenantes, est une adaptation des différentes dispositions des normes internationales portant sur le management de la qualité, de l’environnement, de la santé et la sécurité au travail et des aspects sociaux, à la capacité et au contexte des PME/TPE, du fait que ces dernières n’ont ni moyens ni temps pour se mettre en conformité avec des exigences qui ne sont pas souvent prioritaires pour leurs clients et partenaires. La norme se limite aux exigences essentielles de ces normes internationales et au minimum requis pour chaque type de normes. Les politiques, processus et la multitude de documentations ne sont pas nécessaires à mettre en place. Concernant l’environnement ou la santé et la sécurité au travail, par exemple, les entreprises devront surtout identifier les aspects environnementaux et les dangers et déterminer les risques associés.

Cette norme marocaine qui se veut innovante, est destinée à permettre aux TPEs marocaines de réussir dans leurs démarches de progrès selon un référentiel accessible pour satisfaire leurs clients. Il appartiendra aux donneurs d’Ordre de choisir le mode d’évaluation qui leur conviendrait le mieux, et pourraient s’ils le souhaitent sous-traiter cette évaluation en se basant entre autres sur une certification tierce partie, ce qui pourrait convaincre plus d’entreprises d’y souscrire.

Les efforts de l’IMANOR seront concentrés dans un premier temps sur la vulgarisation de cette norme auprès des parties prenantes souhaitant appuyer la TPE marocaine pour se positionner sur les chaines de valeurs de plus en plus contraignantes. Lorsque les conditions requises seront réunies, la mise en place d’un système national de certification par rapport à cette norme serait d’une grande utilité pour les TPEs et leurs clients.

Par ailleurs, pour compléter et consolider ses prestations en matière de certification des différents aspects liés à la lutte contre l’incendie, l’IMANOR a lancé trois schémas de certification concernant respectivement les extincteurs, les services d’installation et les compétences des installateurs. Une soixantaine d’installeurs relevant principalement de TPEs, ont bénéficié cette année de sessions de formation organisées par l’IMANOR autour de ces questions. Des certificats de conformité ont été attribués à des fabricants d’extincteurs et une dizaine de demandes de certification de services d’installation de lutte contre l’incendie sont en cours d’instruction.

Abderrahim TAIBI
Directeur de l’Institut Marocain
de Normalisation (IMANOR)